Se reconvertir grâce à la Formation

Vous souhaitez booster votre carrière et lui donner un nouvel élan, changer de métier, évoluer dans un nouveau secteur d’activité, ou tout simplement par envie ? Les motifs pour se reconvertir sont nombreux et beaucoup de personnes (salariés, entrepreneurs, ….) souhaitent se lancer dans la reconversion. Quels sont les dispositifs et les modalités ? Quel coût et comment financer sa reconversion ? Autant de questions qu’il est important de se poser et d’évaluer avant de se lancer.

1- Quelles sont les motivations de la reconversion ?

Une enquête qui en dit long sur la reconversion

La plateforme privée de mises en relation entre candidats et organismes de formation en France Ma Formation  a interrogé 837 personnes déclarant s’être déjà reconverties au cours de leur carrière et 1 382 envisageant de le faire à l‘avenir, pour comprendre leur parcours et leurs envies. 

Cette enquête a cherché à apporter des éclairages sur des questions telles que: 

  • Quelles sont les raisons d’une reconversion professionnelle ?
  • Comment se forment les actifs lors de leur reconversion ?
  • Combien de temps dure ce processus, avant une première prise de poste ?
  • Quels sont les secteurs plébiscités ?


 Les principaux résultats :

  • 39% des répondants ont effectué plusieurs reconversions au cours de leur carrière.
  • 32% des actifs interrogés ont dû déménager dans le cadre de leur reconversion, parmi lesquels plus de la moitié a changé de région.
  • La recherche d’un meilleur équilibre vie privée – vie professionnelle est la principale raison d’un changement de carrière (41%), suivie de la remise en cause de son métier (29%), de son secteur (14%) ou de son entreprise (20%).
  • La crise sanitaire donne envie de se reconvertir à un Français sur deux.
  • Plus de 8 Français sur 10 suivent une formation dans le cadre d’une reconversion, le blended learning (formation entre distanciel et présentiel) étant privilégié.
2- Les principaux dispositifs pour la reconversion


D’autres dispositifs instaurés en janvier 2019 à la suite de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel gagnent aussi à être plus connus du grand public. C’est le cas notamment du Projet de transition professionnelle, destiné aux salariés (y compris intérimaires et intermittents) qui souhaitent se reconvertir : il complète le CPF sur des formations longues qui ne peuvent pas être couvertes totalement par ce dernier. Tout comme son prédécesseur (le Congé Individuel de Formation), il s’effectue sur un congé.

Dans la même veine, il existe aussi le Pro-A, dispositif de reconversion ou de promotion par alternance. Il s’adresse avant tout aux salariés aux qualifications inférieures au grade de la licence et il permet d’accéder à une formation certifiante pour se reconvertir tout en restant dans son entreprise. Idéal pour obtenir une VAE, il remplace la période de professionnalisation depuis janvier 2019.

En plus de ces dispositifs qui ont été placés sous les feux des projecteurs ces derniers temps, il existe d’autres solutions de financement à explorer, selon votre profil. Retrouvez-les dans notre document complet sous forme de visuel !


3- Le financement des dispositifs pour la reconversion


D’autres dispositifs instaurés en janvier 2019 à la suite de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel gagnent aussi à être plus connus du grand public. C’est le cas notamment du Projet de transition professionnelle, destiné aux salariés (y compris intérimaires et intermittents) qui souhaitent se reconvertir : il complète le CPF sur des formations longues qui ne peuvent pas être couvertes totalement par ce dernier. Tout comme son prédécesseur (le Congé Individuel de Formation), il s’effectue sur un congé.

Dans la même veine, il existe aussi le Pro-A, dispositif de reconversion ou de promotion par alternance. Il s’adresse avant
tout aux salariés aux qualifications inférieures au grade de la licence et il permet d’accéder à une formation certifiante pour se reconvertir tout en restant dans son entreprise. Idéal pour obtenir une VAE, il remplace la période de professionnalisation depuis janvier 2019. 
En plus de ces dispositifs qui ont été placés sous les feux des projecteurs ces derniers temps, il existe d’autres solutions de financement à explorer, selon votre profil. Retrouvez-les dans notre document complet sous forme de visuel !