L’IA, le ML et le DL, grands bénéficiaires de l’explosion des données

Déjà en 2011, Gartner indiquait que « Les informations sont le pétrole du XXIe siècle, et l’analytique en est le moteur à combustion ». Dans le même temps, il n’y a pas un jour où l’on ne découvre pas de nouvelles inventions et de nouveaux usages dans tous les domaines d’activités humaines que l’intelligence artificielle (IA), le machine learning ou apprentissage automatique (ML) et le deep learning ou apprentissage profond (DP) permettent de réaliser. Notre environnement et notre société et nos modes de vie se modifient progressivement et profondément par la data.  

Pas d’IA, de ML et de DL sans les données

Derrière la prolifération de ces innovations et de tous les succès des systèmes nés de l’innovation, se trouvent les données. Car in fine, l’IA, le ML, le DL reposent sur les données, sans lesquels ils ne peuvent se développer. Il faut aussi noter que l’émergence de l’IA , le ML et le DL a conduit à la formation du Big Data qui désigne des données massives. 

Explosion de la croissance  du volume de données

D’après des données publiées mi-octobre par Statista, l’extraordinaire explosion du big data (graphique ci-dessous) observée ces dix dernières années est passée de 2 zettaoctets en 2010 à 64 zettaoctets en 2020. Le « volume de données numériques créées ou répliquées à l’échelle mondiale a été multiplié par plus de trente au cours de la dernière décennie »

 Mais la croissance attendue dans les années à venir sera très forte puisque on passera de 64 zettaoctets en 2020 à 180 zettaoctets à l’horizon 2025, soit une croissance annuelle moyenne de près de 40 % sur cinq ans.