Qu’est-ce qu’une « Culture de données » ou « Culture Data », et comment la construire ?

Qu’est-ce qu’une « Culture de données » ou « Culture Data », et comment la construire ?

La « culture de données » ou « Culture Data » progresse à grands pas au sein des organisations en France et dans les pays industrialisés. Les entreprises savent que pour améliorer leur compétitivité et gagner des marchés, elles doivent bien exploiter les données dont elles disposent et tirer tous les bénéfices que ces dernières permettent de réaliser, comme par exemple une meilleure connaissance des clients, l’amélioration de l’aide à la prise de décision, un meilleur pilotage de la performance (KPI’s, …). Les outils et logiciels et les algorithmes les aident à tirer le plus de connaissances et d’enseignements possibles de leurs données.

La Data doit être au cœur de la stratégie des entreprises

La mise en place de projets en vue de renforcer et d’optimiser l’exploitation des données, notamment par la collecte de données internes et externes, leur nettoyage et leur structuration   permettent aux entreprises de mettre en place de nouvelles ressources comme par exemple les « datalakes ». Les entreprises ont adopté des stratégies dynamiques afin de mettre en place une organisation dédiée à leurs données, en créant par exemple des pôles data, en recrutant les profils adaptés (data analysts et scientists), en s’équipant des outils indispensables et en …. sécurisant leurs données contre les attaques en adoptant une politique de cybersécurité efficace et préventive.   

L’analyse prédictive et la prévision sont des domaines qui sont de gros consommateurs de données si on veut obtenir des prévisions de qualité. Une entreprise qui dispose de données bien structurées, riches et portant sur des périodes suffisamment longues sont en mesure d’obtenir des résultats de bonne qualité, comme des prévisions et des analyses fiables.  

Les étapes de la mise en place d’une « Culture Data »

A notre avis, l’adoption et la mise en place d’une « culture de données » au sein de n’importe quelle organisation doit obéir au minimum aux points suivants :

  • Il faut mettre en place une veille régulière et des audits des données : quelles sont les données hébergées, sont-elles en conformité aux dispositifs réglementaires (RGPD en Europe, Loi informatique et liberté, …), comment sont-elles stockées en toute sécurité ?
  • Il est important de « tracer » l’utilisation des données : comment les données sont utilisées, par qui et pourquoi ?
  • Il faut bien savoir comment les données sont partagées au sein de l’organisation et par ses partenaires.
  • Il est très important de savoir sur quels supports les bases de données, les référentiels, les descriptifs, …. se trouvent et quelles procédures de sauvegarde ont été mises en place. Tous les documents doivent être régulièrement maintenus et mis à jour.
  • Il est très important que les référents et entités qui gèrent les données soient bien identifiées au niveau de l’entreprise.
  • La stratégie de données au sein de l’entreprise doit être bien connue et partagée par tous les acteurs (administrateurs, gestionnaires et utilisateurs).
  • Le pôle data doit mettre à la disposition de tous les acteurs des informations et documentations claires et accessibles. Il est important que les personnes non-expertes dans le domaine des données puissent comprendre et appliquer la stratégie de l’entreprise.
  • La « culture des données » ou « Culture Data » doit aussi se concrétiser par une utilisation pratique par les différents acteurs -personnes et entités de l’entreprise, comme par exemple l’élaboration de « reporting », la visualisation des données et tableaux de bord  pour aider à la prise de décision.

C’est donc par la somme de tous ces points cités ci-dessus que les entreprises peuvent concrétiser la « Culture des Données ». PREDICONSULT organise une formation en « Culture Data » d’une journée.

MHA – 7 Février 2021

Envoyer un commentaire